DIPTYQUES DE L’ARCHE

par Stéphane OUZOUNOFF


Lorsque l’on commence un travail sur l’Arche avec Jean VANIER comme interlocuteur, on comprend vite que le personnage ne quittera pas votre esprit  facilement.

Ces diptyques sont la continuité d’un travail entamé dans les années 1995.
À cette époque la revue Panorama me demande un portrait de Jean VANIER réalisé à Trosly.
Au cours de cette séance photo, Jean reste le personnage principal, mais comme il aime s’entourer des personnes handicapées, je sens bien que sa seule présence sur les images ne rendra pas compte avec justesse du personnage.

Une fois les portraits réalisés et de retour à la rédaction, j’ai demandé à élargir le sujet à la communauté et aux rapports qui s’établissent avec les personnes handicapées et Jean VANIER.

La rédaction accepte (sans garantie !), j’y retourne et finalement le sujet sera publié dans son intégralité.
Le diptyque s’est imposé à moi lorsque précisément j’ai travaillé avec Jean. J’ai mis quelques années à le réaliser car il fallait que plusieurs conditions soient réunies.

C’est à l’arche d’Aigrefoin que j’ai trouvé toutes les conditions pour faire ce travail.
Cette tentative photographique est basée sur l’idée de la connexion d’une personne avec une autre (le photographe).
La connexion se traduisait par le regard, l’intérêt, la surprise, la connivence… et d’un seul coup la fatigue, l’ennui, la rêverie s’installait et me proposait l’autre image. Ne sommes nous pas tous sujets à de telle saute d’attention ?